Inside La Place – La nouvelle stratégie d’Yquem

Mathieu Jullien (gauche)

Directeur Marketing & Commercial

Lorenzo Pasquini (droite)

Directeur d’Exploitation

Rencontrés par Gerda au Château

Château d’Yquem

1er Grand Cru Supérieur Classé en 1855

Sauternes

 


 

Gerda : J’ai pu interviewer Lorenzo Pasquini, Directeur d’exploitation, et Mathieu Jullien, Directeur Marketing & Commercial à LVMH Vins d’Exception, avant la mise en marché du Château d’Yquem 2019, prévue pour le le 22 mars 2022.

Dès lors que je passe les portes du Château d’Yquem, j’ai toujours un petit frisson. Est-ce que c’est mon amour pour cette appellation ou ce lieu magique qui le provoque … Certainement un mélange des deux !  Je peux dire que j’ai été formidablement accueillie ce jour-là au Château, pas seulement par le soleil qui brillait dans mon verre, mais aussi par un entretien passionnant avec deux amoureux du vin, du Sauternes et d’Yquem.


 

Gerda : Parlez-nous de vous…

Lorenzo PASQUINI : Je suis originaire d’Italie. J’ai commencé dans mon vignoble familial en Toscane, puis je suis parti en Argentine pour au final arriver à Bordeaux. Je suis un passionné de vin et profondément amoureux de la beauté du produit et de ce qu’il véhicule. 

Mathieu JULLIEN : Je suis fils d’un vigneron du Sud, précisément en Côtes du Rhône. J’ai été professionnellement formé par les Anglais. En effet, j’ai commencé ma carrière dans le British Wine Trade. Aujourd’hui, je suis Directeur des Ventes et Marketing de LVMH Vins d’Exception, qui regroupe les grandes propriétés viticoles du groupe : Château Cheval-Blanc, Château d’Yquem, le Clos des Lambrays et Colgin Cellars.

Gerda : Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontés personnellement, dans la pratique de votre métier ?

LP : Le changement climatique. Il y a de plus en plus d’excès : ou trop d’eau ou trop de sècheresse. Nous sommes en conversion bio et il faut protéger et pérenniser les vignes.

LP et MJ : Nous avons un défi commercial pour lequel nous avons mis une nouvelle stratégie en place : donner l’envie et favoriser l’émotion chez le consommateur. Château d’Yquem a la capacité de charmer et de toucher tous les palais dès son jeune âge. Dès sa mise en bouteille, il a déjà une expression magnifique et une grande buvabilité. Il y a toujours une réaction positive chez le consommateur dès qu’il boit un verre d’Yquem. 

Notre question principale est : comment permettre à chacun de goûter? une fois dans sa vie? Château d’Yquem ? Pour faciliter cette rencontre entre la magie d’Yquem 2019 et le consommateur, nous avons mis en place certaines actions avant la mise en marché en mars prochain : 

  • Focaliser des lieux clés où Yquem 2019 sera servi. Nous les appelons nos « light houses« . Pour cela, nous sommes en contact avec 20 à 30 établissements à travers le monde. Yquem y sera servi avec des plats particuliers, pas forcement sur des desserts ou en dehors des plats. Les light houses peuvent être des lieux hors du commun  : des lodges en Afrique où l’on savoure un verre du 2019 après un safari, le bar de l’Orient Express, ou dans des hôtels aux quatres coins du monde. La pandémie nous a fait revoir nos priorités, nous nous concentrerons d’abord sur l’Europe, le Royaume Uni et la Suisse. Mais le focus ne change pas : From d’Yquem to the World !
  • Promouvoir un service by the glass (au verre) de notre 2019.

Il faut révéler et offrir l’émotion d’Yquem aux consommateurs ! Nous allons appuyer nos efforts jusqu’en bas de la chaîne de distribution : jusqu’aux consommateurs finaux. Nous déroulons ces actions commerciales avant la mise en marché le 22 mars.

Nous travaillons avec la Place de Bordeaux et nous faisons entièrement confiance aux négociants quant à la distribution de nos vins. C’est une belle caisse de résonnance. Nous voulons simplement pérenniser la marque et cette aspiration vers l’amour qu’Yquem incarne dès son jeune âge. Nous souhaitons créer de la valeur pour toute la chaîne de distribution. 

 


Mise en marché

 

Gerda : Pourquoi changer la date de mise en marché du nouveau millésime d’Yquem de Septembre à Mars ? 

Lorenzo et Mathieu D’abord nous sommes au service du vin et gagnons en flexibilité dans  l’élevage de ce dernier. Par ailleurs, cela apporte un peu plus de sérénité à nos équipes lors de la mise en bouteille. 

Deuxièmement pour mener à bien les actions commerciales décrites précédemment, avant la mise en marché.

Nous sommes ravis de faire partie des Sauternes. Yquem est unique, mais pas isolé. Notre priorité se porte d’abord sur le grand vin le Château d’Yquem, mais aussi sur Y d’Yquem, notre vin blanc sec.


La marque D’Yquem aujourd’hui et demain

 

Gerda : Où en êtes-vous en terme de transition écologique ? 

Lorenzo PASQUINI Nous sommes en conversion biologique. Cependant, nous utilisons depuis toujours le compost naturel. Cette conversion au bio n’est certainement pas le dernier pas. Nous avons énormément d’initiatives en cours sur ces sujets.

L’aspect humain est aussi très important pour nous. Nous avons 24 employés qui vivent sur le domaine et nous souhaitons en loger davantage. Yquem est un vin qui demande beaucoup d’attention humaine et c’est pour cela que nous voulons pérenniser l’emploi. Il faut peupler nos campagnes et former la nouvelle génération de vignerons afin de maintenir, transmettre, tout en faisant évoluer notre savoir-faire. Nous avons d’ailleurs mis en place un programme en ce sens avec Pôle Emploi et la fondation Hectar.

: Avez-vous d’autres projets que vous souhaitez partager ?

LP : Nous avons, en effet, quelques projets architecturaux pour faire rayonner la propriété. Je n’aime pas trop parler d’œnotourisme. Pour aimer Yquem il suffit de venir au Château pour ressentir l’émotion  provoquée par le vin qui y voit le jour. Notre but est de faire rencontrer Yquem aux consommateurs au moins une fois dans leurs vies, afin de sentir cette sensation et la beauté de son environnement naturel. Notre cap est clair pour les 5 prochaines années !

 

 


 

Gerda : Une nouvelle page s’ouvre pour Château d’Yquem avec 2 nouveaux visages. Guidés par Pierre Lurton, cette nouvelle stratégie commerciale, et ce vin d’une exceptionnelle modernité. C’est comme une œuvre de Banksy……. le vin disparaitra après avoir été savouré avec un plaisir immense.

 


Les vins dégustés

 

Château d’Yquem 2019 : Degré alcool : 14,4% Vol – sucres résiduels : 138g/L – Acidité totale : 3,6 g/L H2S04 – PH : 3,90

Les arômes sont magnifiques, on trouve du poivre frais, de la menthe, verveine et toutes les herbes sèches du mois d’août. J’ai envie de garder cette sensation toute la journée. La bouche a une attaque avec une structure délicate et puissante en même temps. C’est le secret d’Yquem et c’est magnifique. Le vin est très équilibré et a une fraîcheur qui est enrobée d’un botrytis qui s’exprime encore légèrement dans son jeune âge mais avec complexité. Avec ce vin, Yquem est définitivement dans la modernité ! Et pourquoi attendre si on peut trouver déjà tellement de plaisir ?

Château d’Yquem 2007 : Degré alcool : 14% Vol – Sucres résiduels : 137 g/L – Acidité totale : 3,7 g/L H2S04

C’est le grand millésime de botrytis. Les arômes s’expriment différemment avec près de 15 ans d’âge. Le nez est fascinant et a une grande pureté. On trouve des notes de figues, d’ananas et d’abricots. En bouche, le vin a une grande structure. Il a une finale qui reste longtemps grâce à une fraîcheur très bien équilibrée. A aucun moment le vin est lourd, bien au contraire. Nous avons envie de savourer un deuxième verre !

 


 

Gerda BEZIADE a une incroyable passion pour le vin, et possède une parfaite connaissance de Bordeaux acquise au sein de prestigieux négoces depuis 25 ans. Gerda rejoint Roland Coiffe & Associés afin de vous apporter avec « Inside La PLACE » davantage d’informations sur les propriétés que nous commercialisons.