Inside La Place – Le prodigieux Figeac

Frédéric Faye

Directeur Général
En poste depuis 2013
Rencontrée par Gerda au Château

Château Figeac

Premier Grand Cru Classé B
Saint-Emilion


Frédéric Faye

 

Gerda : Parlez-nous de vous…

Frédéric Faye : J’ai commencé à Figeac en 2002 en tant que stagiaire, 6 ans après j’étais Chef de Culture. En 2010 j’ai pris le poste de Directeur Technique et je suis, depuis 2013, Directeur Général. Je suis issu d’une famille de paysans au service du vin. Aussi, je suis un vrai passionné de musique et plus précisément de guitare.

Gerda : Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontés personnellement, dans la pratique de votre métier ?

Frédéric Faye : La nature avec les aléas climatiques mais aussi la compréhension de nos marchés. 


La vendange 2021

 

Gerda : Comment se sont passées vos vendanges? 

Frédéric Faye 2021 est un millésime complexe. Je le compare avec un marathon. Il y avait beaucoup de défis à relever. Le millésime a commencé très tôt avec les risques de gel. Le mental devait être solide pour faire face à tous ces défis techniques.

Nous ne sommes pas du tout mécontents du résultat et ce sera le premier millésime de notre nouveau chai.


La marque Figeac aujourd’hui et demain

 

Gerda : Quel(s) positionnement(s) souhaitez-vous pour votre/vos marque(s) ?

Frédéric Faye Nous voulons que Figeac soit reconnu comme un vin singulier de Saint-Emilion et de Bordeaux par son encépagement unique (1/3 cabernet sauvignon, 1/3 cabernet franc et 1/3 merlot). Nous souhaitons aussi que Figeac soit présent dans les endroits où les plus grands vins sont vendus.

: En quoi vos vins se distinguent, et sont uniques ?

FF : Par la singularité de son encépagement.

: Laquelle de vos réalisations récentes aimeriez-vous faire partager à la clientèle ?

FF : Le nouveau chai ! Grâce à cet outil extraordinaire, l’environnement de travail de nos salariés est devenu davantage qualitatif (plus d’espace et de lumière). La qualité de notre vinification a aussi augmenté, nous pouvons faire plus de parcellaire et inter-parcellaire.

: Sur quels projets futurs travaillez-vous en ce moment ?

FF Ce qui nous motive ce n’est pas d’être à la pointe de l’innovation mais comprendre pour mieux faire. Pour cela, de nombreuses études sont menées : sur le clonage, les vignes etc.

Nous avons 4 œnologues et 3 ingénieurs agronomes dont moi-même dans l’équipe.

Quant aux projets commerciaux nous faisons tout pour épauler nos partenaires de La Place de Bordeaux afin qu’ils puissent vendre nos vins à travers le monde.

: Où en est(sont) votre(s) propriété(s) en matière de « transition écologique » ?

FF : Nous sommes certifiés ISO 14001. C’est une certification internationale et individuelle. Nous sommes aussi en HVE3 et il ne faut pas oublier que sur les 54 hectares de la propriété, 42 sont plantés en vigne. Le reste est divisé en espaces verts (bois, haies, étangs etc.). La famille est très attachée à la biodiversité. Même si elle possède 12 hectares non plantés, la famille souhaite tout de même les garder comme espaces verts.


Le commerce

Gerda : Quelles sont vos priorités en termes de développement commercial ? 

Frédéric Faye : Je suis attentif à ce que l’ensemble de nos marchés historiques soient approvisionnés, ainsi que nos partenaires négociants ouvrent de nouveaux marchés.

Nous sommes très bien distribués en Europe, Suisse, Angleterre et aussi en Europe de l’Est. Je voudrais développer l’Amérique du Nord. Aujourd’hui, ce marché représente autour de 11% mais mon objectif est d’atteindre 18 voire 20%.

Gerda : Prévoyez-vous des sorties commerciales ou mises en marché dans un futur proche ?

FF : Non, car nous vendons principalement en Primeur. On fait travailler La Place. Il m’arrive de répondre à des demandes ciblées sur certains clients et/ou destinations.

A quels millésimes le marché devrait s’intéresser ? et pourquoi ?

FF : J’adore le millésime 2009 en ce moment. Il se livre parfaitement avec des arômes de fruits rouges. Il a une structure complexe et généreuse.

G : Quels supports d’aide à la vente sont à disposition des distributeurs pour promouvoir vos vins ?  

FF : Nous avons un site internet et les réseaux sociaux. Pour les manifestations en France et à l’étranger, la famille Manoncourt se déplace avec le directeur technique, Romain Jean-Pierre ainsi que notre assistante commerciale, Alexa Boulton, et moi-même.

 

Site internet et Réseaux sociaux

 


La bouteille de cœur de Frédéric Faye

 

Gerd: Si vous aviez une seule bouteille de cœur ? 

Frédéric Faye : En ce moment le généreux Château Figeac 2009.


Le mot de Gerda

 

 

A Figeac tout est en harmonie et à un sens. Le magnifique nouveau chai refléte le vin parfaitement. De l’extérieur tout est discret, à l’intérieur on trouve 3 niveaux comme les 3 cépages qui rendent Figeac unique : 1/3 merlot, 1/3 cabernet franc et 1/3 cabernet sauvignon. On descend en profondeur dans le chai comme Figeac après quelques secondes en bouche ! Son étiquette créée en 1905 et qui n’a jamais changée depuis, vient du mouvement d’Art Nouveau. C’est l’histoire de ce très Grand Vin dans le monde d’aujourd’hui

 

 


Les vins dégustés

 

Château Figeac 2018 : Figeac est sans doute un des vins les plus racés à Bordeaux. Il a une complexité incroyable, une grande buvabilité et un terroir unique. C’est un trio magique !

Le cabernet franc, sauvignon et le merlot sont entremêlés et apportent une synergie prodigieuse. Ce millésime est puissant sans lourdeur : la puissance élégante. Il va gagner en profondeur et a un très grand avenir devant lui.

Château Figeac 2019 : Dans la trame de 2018 mais avec plus de réserves. C’est la typicité du millésime. Il a une structure verticale avec des tannins superbes et une fraîcheur magnifique. Il a beaucoup de longueur et précision. Comme Frédéric a expliqué : on fait moins d’extraction dans le chai et on cherche cette sensibilité par plus de maturité dans la vigne.

 

Le 1er février 2022 Alexa Boulton et Frédéric Faye sont venus au bureau et nous ont présenté 2 magnifiques millésimes de Figeac :

Château Figeac 2009 : Frédéric a raison, il aime beaucoup la générosité de ce Figeac. Les arômes de fraises, figues, et fruits noirs en général sont présents. En bouche il prend tout le palet. Le rôle des cabernets est important dans ce millésime ensoleillé. Les tanins sont structurés et savoureux. Très belle final sur la fraîcheur graphite.

Château Figeac 2015 : Un très Grand Figeac ! C’est fabuleux ! Il est précis, il a un équilibre parfait et une complexité énorme. Chaque fois qu’on fait danser le vin dans le verre il nous gâte avec d’autres arômes. En bouche, c’est précis avec des tannins parfaitement enrobés. La final est très longue… On peut déjà le savourer mais son avenir sera brillant !


 

Gerda BEZIADE a une incroyable passion pour le vin, et possède une parfaite connaissance de Bordeaux acquise au sein de prestigieux négoces depuis 25 ans. Gerda rejoint Roland Coiffe & Associés afin de vous apporter avec « Inside La PLACE » davantage d’informations sur les propriétés que nous commercialisons.