Inside LA PLACE by Gerda – Ne jamais renoncer

Bernard Magrez

Propriétaire
En poste depuis 1982
Rencontrée par Gerda au Château

Château Pape Clément

Grand Cru Classé de Graves- Blanc & Rouge
Pessac-Léognan


« Bernard Magrez » par Bernard Magrez

 

Gerda : Parlez-nous de vous…

Bernard MAGREZ : Un combattant qui va vers l’excellence et cela en permanence. C’est une vraie fixation. Je vis dans l’intranquillité : je veux toujours faire mieux.

Gerda : Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontés personnellement, dans la pratique de votre métier ?

Bernard MAGREZ :  Faire du vin est chaque jour un combat pour trouver la meilleure qualité promise, et c’est une constante recherche vers la technique et le développement. Les caprices de Dame Nature, qui sont de plus en plus nombreux (gel, grêle, maladies) nous forcent à aller dans cette direction.

Never Give Up * par Jon One à Pape-Clément

 


La vendange 2021

 

Gerda : Comment se sont passées vos vendanges? 

Bernard MAGREZ : Bien, mais 2021 n’est pas un millésime exceptionnel. Néanmoins il ne faut pas oublier : ce qui est bon aujourd’hui, était très bon il y a 15 ans ! On a fait énormément de progrès, et dans les vignes et dans le chai, et ce, dans le monde entier.

En volume on fera moins 15% à Pape Clément mais c’est très différent d’un Château à l’autre. A Fombrauge on fera la même quantité que l’année dernière et à la Tour Carnet la récolte sera aussi plus petite.


La marque Pape Clément aujourd’hui et demain

 

Gerda : Quel(s) positionnement(s) souhaitez-vous pour votre/vos marque(s) ?

Bernard MAGREZ : Je souhaite que Pape Clément soit considéré comme un vin « Icon », en étant au-delà de l’exceptionnel. Nous devons créer de la désidérabilité ce qui passe par la qualité la plus exceptionnelle possible.

: En quoi vos vins se distinguent, et sont uniques ?

BM: Pape Clément a un terroir atypique pour l’appellation Pessac Léognan, avec une dominante d’argile à l’Est du vignoble. Cette argile propice à la production de grands vins blancs et de merlot, apporte profondeur et souplesse à notre premier vin.

: Laquelle de vos réalisations récentes aimeriez-vous faire partager à la clientèle ?

BM : Pour faire un vin d’exception nous sommes en constante recherche de développement technique. Un vin est exceptionnel à 50% par sa qualité et à 50 % par la sélection de ses distributeurs. Il faut connaître les marchés et les consommateurs. Savoir ce que le consommateur veut est clé ! Nous avons 32 commerciaux sur le terrain qui sont basés dans 8 pays : Hong Kong, Chine, Japon, Belgique, Suisse, Angleterre, Allemagne et USA. Ce sont ces-derniers qui consomment le plus de vins de Bordeaux. Nous les avons recrutés récemment pour connaitre parfaitement nos consommateurs et être au plus près de ces derniers.

: Sur quels projets futurs travaillez-vous en ce moment ?

BM : J’ai créé un incubateur. Il y a 40 Startups. Ils ont chacun un projet économique et technique pour aller encore plus loin dans l’amélioration de la qualité du vin. Nous travaillons beaucoup ensemble, c’est passionnant.

: Où en est(sont) votre(s) propriété(s) en matière de « transition écologique » ?

BM : Une entreprise aujourd’hui ne va pas très loin si elle ne s’intéresse pas à l’environnement. Depuis 6 ans nous travaillons avec des drones qui détectent très tôt le mildiou. Cela nous permet de traiter immédiatement et ainsi limiter nos traitements : c’est de la Haute Couture. Mais nous avons beaucoup d’autres expérimentations, la recherche est une de nos passions.

Nous sommes en HVE 3 (Haut Valeur Environnementale) qui est le plus exigeant. En plus de l’environnement, mon entreprise est construite sur des valeurs sociales comme « Aider l’Autre » que l’on retrouve dans ma fondation, l’Institut Culturel Bernard Magrez qui soutient les artistes contemporains et des musiciens.

 

 

 

 

« Une entreprise aujourd’hui ne va pas très loin si elle ne s’intéresse pas à l’environnement.»

 


Le commerce

 

Gerda : Quelles sont vos priorités en termes de développement commercial ? 

Bernard MAGREZ : Les Châteaux doivent créer un vrai partenariat avec d’une part les négociants de la Place de Bordeaux et d’autre part ses clients en France et à l’étranger.

Nos portes de nos vignobles sont ouvertes tout le temps sans arrêt. On a le devoir de créer des émotions positives à nos visiteurs. Il faut pousser la marque et faire de la communication autour d’elle : sans elle nous ne pouvons réussir aujourd’hui. C’est pour cela que notre symbole fort, les clés Bernard Magrez sont présentes sur tous nos vins et tous nos supports de communication y compris sur le digital vers lequel nous allons très fortement.

G : Prévoyez-vous des sorties commerciales ou mises en marché dans un futur proche ?

BM : Ma stratégie est de vendre une très grande partie de la récolte en Primeur. Le Château ne doit pas faire de la rétention pour augmenter le prix par spéculation. Je veux éviter au maximum qu’il y ait des écarts de prix chaque année. C’est une question de respect pour nos amis amateurs de vins. Depuis longtemps nous respectons cet engagement, c’est pour cela que nos clients distributeurs et amateurs de vins sont fidèles. C’est le marché qui a raison et je le fais dans le respect du consommateur. Dans la vie, il faut avoir une stratégie pour réussir. Je ne dis pas que la mienne est la meilleure…

Nos concurrents étrangers, comme Opus One, ont bien compris cette stratégie. Ils augmentent le prix en douceur.

Gerda : A quels millésimes le marché devrait s’intéresser ? et pourquoi ?

BM: A tous…

G : Quels supports d’aide à la vente sont à disposition des distributeurs pour promouvoir vos vins ?  

BM: Notre site internet est très complet avec les fiches techniques, les dernières actualités, etc. Nous sommes actifs sur les réseaux sociaux et vos clients peuvent contacter Jean-Christophe Crouzet note directeur commercial pour toute information. Jean-Christophe Crouzet : jc.crouzet@pape-clement.com 

Site internet et Réseaux sociaux


Les bouteilles de cœur de Bernard Magrez

 

Gerd: Si vous aviez une seule bouteille de cœur ? 

Bernard MAGREZ : Pape Clément 2016, tout simplement car j’adore ce millésime.


Les vins dégustés

 

Bernard MAGREZ Depuis 1993 Michel Rolland est notre conseilleur. Il est un magicien pour les assemblages.  C’est important d’avoir un regard de l’extérieur de grande qualité. Toute l’équipe du château Pape Clément est présente lors de ces dégustations et chacun donne son avis.


Pape Clément ROUGE : 90 hectares

Pape Clément 2015 : 50% Merlot et 50% Cabernet Sauvignon.

Arômes de fruits noirs. Bouche suave avec des tanins fondus. Belle structure féminine, équilibrée avec une finale qui est portée par une belle fraîcheur. Le vin est délicieux à boire maintenant mais a encore un beau potentiel de garde.

Pape Clément 2017 : 50% Merlot et 50% Cabernet Sauvignon.

Une grosse sélection dans la vigne a été faite pour faire le meilleur vin possible (moins 1/3 de quantité par rapport à un millésime normal). Des arômes de fruits rouges et un petit peu de café. Une attaque croquante, fraîche avec des notes mentholées. Un bel équilibre par la maîtrise de la vinification. Beau vin à boire dans sa jeunesse.

Pape Clément 2018 : 34% Merlot et 66% Cabernet Sauvignon.  

On commence la trilogie des millésimes exceptionnels (2018, 2019 et 2020) avec ce vin magnifique ! Il est complexe, profond, racé et très long en bouche !

Pape Clément 2019 : 47% Merlot, 52% Cabernet Sauvignon et 1% de Petit Verdot.  

Arômes de verveine et de caramel. Il a une structure très profonde avec une charge tanique impressionnante, racé mais sans être lourd. Mais quel beau vin ! La finale prend toute la bouche et reste…. Et reste.


Pape Clément BLANC: 10 hectares

Pape Clément 2017 : 44% Sémillon, 47% Sauvignon Blanc et 9% Muscadelle. 

Beau millésime pour les blancs grâce aux nuits fraîches en août et septembre. Nez d’ananas, floral, agrumes et épices. Attaque ronde mais la fraîcheur soutient le vin immédiatement et finale longue et complexe. Ce vin est un grand blanc de garde !

Pape Clément 2018 : 39% Sémillon, 57% Sauvignon Blanc et 4% Muscadelle.

Des arômes de granite, de pierre à fusil mais aussi de mangues. Il est complexe : le vin en bouche s’exprime par une rondeur sans être gras car les agrumes portent la finale vers une longueur impressionnante. Grand vin de garde !

Pape Clément 2019 : 40% Sémillon, 46% Sauvignon Blanc et 14% Sauvignon Gris.

Nez plus ouvert et exotique avec des notes beurrées. En bouche il est plus opulent et se donne déjà complètement. C’est une bouteille que l’on peut savourer dans sa jeunesse.


 

Gerda BEZIADE a une incroyable passion pour le vin, et possède une parfaite connaissance de Bordeaux acquise au sein de prestigieux négoces depuis 25 ans. Gerda rejoint Roland Coiffe & Associés afin de vous apporter avec « Inside La PLACE » davantage d’informations sur les propriétés que nous commercialisons.