Inside la PLACE by Gerda – Le Chai Futuriste au service du Grand Classicisme

Gabriel Vialard

Directeur Technique
En poste depuis 2002
Rencontré par Gerda au Château

Château Haut-Bailly

Cru Classé des Graves – Rouge
Pessac Léognan


« Gabriel Vialard » par Gabriel Vialard 

 

Gerda : Parlez-nous de vous…

Gabriel VIALARDMédocain d’origine, toute ma vie j’ai été entouré de vignes. Encore enfant, mon grand-père trempait mon petit doigt dans du Léoville Las Cases que je goûtais avec plaisir. Je fais ce beau métier depuis plus de 30 ans.

Gerda : Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontés personnellement, dans la pratique de votre métier ?

Gabriel VIALARD: Nous sommes obligés de nous réinventer tous les ans. Rien n’est jamais gagné, rien ne peut-être planifié dans la viticulture : c’est « Dame Nature » qui s’impose à nous, il faut composer avec elle et la respecter.


La vendange 2021

 

Gerda : Comment se sont passées vos vendanges? 

Gabriel VIALARD: La haute technologie de notre nouveau chai (les chambres froides, de nombreuses petites cuves…) a été d’une grande aide et un plus pour trouver l’équilibre pour ce millésime. Nos consommateurs seront heureux cette année de trouver un vin au style très classique de Bordeaux. 

 

 

« Notre nouveau chai allie très grande performance technique, intégration dans l’environnement et souci esthétique. »

 

 

 


La marque Haut-Bailly aujourd’hui et demain

 

Gerda : Quel(s) positionnement(s) souhaitez-vous pour votre/vos marque(s) ?

Gabriel VIALARD : L’esprit de Haut-Bailly est marqué par l’excellence et la discrétion. Nous mettons tout en œuvre pour les atteindre. C’est le style du vin comme celui de l’étiquette et de notre univers de marque.

: En quoi vos vins se distinguent, et sont uniques ?

GV : Par l’élégance, la pureté et la formidable aptitude au vieillissement. Haut-Bailly réunit la puissance et la finesse.

: Laquelle de vos réalisations récentes aimeriez-vous faire partager à la clientèle ?

GV : Notre nouveau chai bien sûr, qui allie très grande performance technique, intégration dans l’environnement et souci esthétique. Toute l’équipe est très fière de disposer d’un tel outil de travail qui, par sa modernité, nous projette dans le 21ème siècle tout en gardant une forme de sobriété. Comme le dit notre dirigeante, Véronique Sanders, ce lieu, où le bon et le beau se donnent rendez-vous, s’inscrit parfaitement dans la quête d’excellence de Haut-Bailly.

: Sur quels projets futurs travaillez-vous en ce moment ?

GV : Nous sommes dans la phase 2 de nos projets : un nouvel espace d’accueil de 1200m2 pour le public. Nous voulons donner aux visiteurs une expérience complète : les vignes, le chai, un espace de dégustation, une boutique et notre table privée avec un Chef sur place. Tout doit être à la hauteur de l’image de Haut-Bailly : « l’excellence discrète ».

: Où en est(sont) votre(s) propriété(s) en matière de « transition écologique » ?

GV : C’est un sujet compliqué et très important et auquel nous sommes tous très attachés, notamment Chris Wilmers, copropriétaire et Président du Conseil de Surveillance de Haut-Bailly qui est professeur d’écologie au département d’études environnementales à l’université de Californie.

Entre 2009 et 2015, nous avons testé la culture biologique et la culture biodynamique, sur 7 millésimes. Les résultats n’ont pas été concluants du point de vue qualitatif et quantitatif. Aussi sommes-nous engagés dans une 3ème voie, respectueuse de l’environnement, et résolument durable. Mais comme toujours à Haut-Bailly, nous le faisons avec discrétion.

L’agroécologie est pratiquée de longue date à Haut-Bailly par exemple, puisque nous n’avons jamais cessé d’entretenir les haies et petits étangs présents sur le domaine. Haut-Bailly est depuis 2019 certifié HVE (Haute Valeur Environnementale) et notre chai est certifié HQE (Haute Qualité Environnementale), mention Excellent.

 

 

 

« L’esprit de Haut-Bailly est marqué par l’excellence et la discrétion. Nos vins se distinguent par l’élégance, la  pureté et la formidable aptitude au vieillissement. »

 

 

 

 


Le commerce

 

Gerd: Quelles sont vos priorités en termes de développement commercial ? 

Cyprien CHAMPANHET (Directeur Développement Commercial et Marketing) : Haut-Bailly est une marque forte en Europe et aux Etats-Unis. Nous souhaitons maintenir cette présence et nous développer sur le marché asiatique.

Haut-Bailly est un vin de connaisseurs et se doit d’être présent sur les plus belles tables du monde, y compris en Chine.

Nous connaissons toujours mieux nos clients, grâce à une collaboration efficace avec nos maisons de négoce partenaires. Nous souhaitons simplement que la distribution de nos vins soit à la hauteur des travaux réalisés dans la vigne et dans nos chais.

G : Prévoyez-vous des sorties commerciales ou mises en marché dans un futur proche ?

CC : Peut-être une petite mise en marché d’un coffret comprenant le livre écrit sur Haut-Bailly par Jane Anson et une bouteille de Haut-Bailly 2014, 2015 ou 2016… à suivre !

G : A quels millésimes le marché devrait s’intéresser ? et pourquoi ?

CC : 2014, C’est le millésime le plus jeune et le plus agréable à boire maintenant.

G : Quels supports d’aide à la vente sont à disposition des distributeurs pour promouvoir vos vins ? 

Contacts Châteaux

Directeur Développement Commercial et Marketing : Cyprien Champanhet cchampanhet@haut-bailly.com

Responsable Oenotourisme : Estelle Tehan etehan@haut-bailly.com

Site internet et Réseaux sociaux


La bouteille de cœur de Gabriel VIALARD

 

Gerd: Si vous aviez une seule bouteille de cœur ? 

Gabriel VIALARD Tous les millésimes sont différents et ce sont comme mes enfants. Si je ne peux en choisir qu’un, alors je dirais : Haut-Bailly 2002, mon 1er millésime.

J’aime bien le classicisme du 2002, il est resté long, frais, avec un milieu de bouche assez droit. Il a gagné un joli bouquet avec l’âge, avec des caractères « âtre de cheminée » (fumé), une fraicheur mentholée, typique d’un parfait vieillissement des vins dominante Cabernet Sauvignon.


 

Gerda BEZIADE a une incroyable passion pour le vin, et possède une parfaite connaissance de Bordeaux acquise au sein de prestigieux négoces depuis 25 ans. Gerda rejoint Roland Coiffe & Associés afin de vous apporter avec « Inside La PLACE » davantage d’informations sur les propriétés que nous commercialisons.