Inside La PLACE by Gerda – Rester jeune en vieillissant

Henri Lurton

Propriétaire
En poste depuis 1992
Rencontré par Gerda au Château

Château Brane-Cantenac

2nd Grand Cru Classé de 1855 – Rouge
Margaux


Henri Lurton en quelques mots 

 

Gerda : Parlez-nous de vous…

Henri LURTON : Je suis un solitaire qui a besoin des autres.

Gerda : Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontés personnellement, dans la pratique de votre métier ?

Henri LURTON : Faire du vin est chaque année un grand défi. Cela demande une constante adaptation. Pour faire un vin d’exception, il faut savoir tirer le meilleur du très grand terroir de Brane-Cantenac. J’ai la chance d’avoir 30 hectares d’un seul tenant sur le sommet de la terrasse IV. C’est là l’âme de la propriété qui est incroyable. Nous sommes de plus en plus confrontés à des épisodes excessifs de sécheresse ou au contraire de fortes averses, de gelées tardives et parfois des orages de grêle. Ce terroir résiste remarquablement bien.  A nous de nous adapter au mieux, chaque année.


La vendange 2021

 

Gerda : Comment se sont passées vos vendanges? 

Henri LURTON : Nous ressentons un sentiment de satisfaction et de soulagement. Nous avons récolté des raisins d’une très grande qualité. Notre terroir, exceptionnel par sa précocité et la nature de ses sols, a permis de relever ce défi avec brio. Les cabernets sauvignons se sont mieux adaptés au climat en 2021.

 

 

 

 

« Brane est une synthèse d’un grand vin. Il provoque de l’émotion, du plaisir et avec également une incroyable capacité à vieillir. »

 

 

 


La marque Brane-Cantenac aujourd’hui et demain

 

Gerda : Quel(s) positionnement(s) souhaitez-vous pour votre/vos marque(s) ?

Henri LURTON Le positionnement de nos crus se fait grâce à notre présence sur les marchés du monde entier.

Mes vins sont d’avantage une considération qu’un prix. Je me concentre sur notre très grand terroir : il faut avoir une adéquation entre ce terroir et la qualité du vin.  C’est très important pour moi que nos vins soient bus et non pas mis dans des coffres forts.

Quant au Baron de Brane, il mérite d’être un vin à part. Ce n’est pas un second vin ! Le vin est issu de parcelles très qualitatives. Il est d’un niveau comparable à certains Crus Classés de l’appellation.

: En quoi vos vins se distinguent, et sont uniques ?

HL : Les grands terroirs sont uniques au monde ! Mes vins restent jeunes pendant très longtemps. Ils ont des arômes uniques, des fruits noirs et floraux. Ils ont une puissance aromatique fascinante, ils sont en équilibre et ont des tanins soyeux. Brane est un vin qui ne laisse pas indifférent.  C’est un vin qui a une trame tanique incroyable, tout en souplesse mais aussi en concentration, en densité. C’est un vin alliant des caractéristiques parfois contradictoires. Brane est une synthèse d’un grand vin. Il provoque de l’émotion, du plaisir et avec également une incroyable capacité à vieillir. Brane est un vin de parfait équilibre, une synthèse entre concentration et finesse maturité et fraicheur, rondeur et acidité. Il est tout ce que l’on recherche quand on est vinificateur et que l’on imagine un vin idéal.

: Laquelle de vos réalisations récentes aimeriez-vous faire partager à la clientèle ?

HL : Nous avons fait un gros travail de sur-greffage de cabernet sauvignon sur les merlots du plateau. Le pourcentage de cabernet sauvignon est de 70% minimum. C’est un magnifique cépage fait pour ce terroir extraordinaire et qui présente l’avantage de mieux résister au changement climatique.

: Sur quels projets futurs travaillez-vous en ce moment ?

HL : Nous travaillons en particulier sur trois projets:

– Nous refaisons le chai de Baron de Brane ce qui permettra d’appuyer encore plus l’identité de ce très beau vin.

– Nous envisageons également de planter quelques pieds de Malbec et de Castets sur le plateau pour le Grand Vin.

– Nous plantons aussi des haies pour préserver la biodiversité et mettre en valeur l’unicité de notre terroir grâce au paysage.

: Où en est(sont) votre(s) propriété(s) en matière de « transition écologique » ?

HL : 1/3 de nos vignes sont 100% en bio, 1/3 en biodynamie soutenu par les conseils de Jean Michel Comme et 1/3 en lutte « très » raisonnée. La propriété est certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) Niveau 3 depuis plusieurs années. J’ai fait une formation en biologie, je suis attaché à la nature mais je ne suis pas idéologique. Je suis un technicien qui cherche chaque année le meilleur et je m’adapte sans brusquer.  Je préfère utiliser de la chimie le cas échéant, quand la chimie me parait moins nocive que les produits bio même s’ils sont naturels.


Le commerce

 

Gerd: Quelles sont vos priorités en termes de développement commercial ? 

Henri LURTON : Il faut repérer la clientèle « Premium ». Grâce à elle, notre marque doit briller et nos vins seront mis sur les plus grandes tables. Notre vecteur prix d’aujourd’hui ne correspond pas tout à fait à ce type de clientèle. Brane-Cantenac doit être reconnu comme un très grand vin et être au sommet de notre appellation.

G : A quels millésimes le marché devrait s’intéresser ? et pourquoi ?

HL : J’aime beaucoup le millésime 2014 qui reste malheureusement dans l’ombre des très grands millésimes comme 2015 et 2016. 2014 a beaucoup de fruits avec une belle structure. C’est un vin de plaisir par excellence !

G : Quels supports d’aide à la vente sont à disposition des distributeurs pour promouvoir vos vins ? 

HL : Il y a la possibilité de loger au Château et nous pouvons organiser des réceptions sur demande.

Contacts Châteaux

Directrice commerciale : Marie-Hélène Faurie mhfaurie@brane-cantenac.com

Oenotourisme : Claire Pefau Cpefau@brane-cantenac.com

Site internet et Réseaux sociaux


La bouteille de cœur de Henri LURTON

 

Gerd: Si vous aviez une seule bouteille de cœur ? 

Henri LURTON : Brane Cantenac 2010 : c’est un millésime exceptionnel et un des plus grands jamais produit à Brane-Cantenac. C’est aussi le millésime à partir duquel j’ai fait le choix de mettre plus de Cabernet Sauvignon dans l’assemblage (62% de Cabernet Sauvignon, 30% de Merlot et 8% de Cabernet Franc). C’était le début d’un chemin que j’ai poursuivi dans les millésimes suivants. Depuis 2014 le pourcentage de Cabernet Sauvignon est de plus de 70% ! En 2020, un autre grand millésime, j’en ai mis même 74%. Le millésime 2021 ne fera pas exception.


Les vins dégustés

 

Baron de Brane 2014 : Beau nez de fruits rouges croquants. Bel équilibre en milieu de bouche avec une élégante fraîcheur.

Brane-Cantenac 2014 : des aromes profonds. C’est encore un jeune enfant qui a une présence tanique soyeuse. Très jolie finale avec une belle longueur.  

Baron de Brane 2011: après des années pendant lesquelles les tanins étaient encore serrés, le vin s’ouvre. C’est un vin complexe avec des notes de truffes. Il ravit par son élégance et son équilibre. 

Brane-Cantenac 2011: c’est la grande classe de Brane ! C’est un vin racé avec beaucoup de profondeur. A chaque tour du vin dans le verre on trouve des aromes différents.  La finale est apportée par des tanins presque masculins mais la puissance reste élégante. C’est une bouteille magnifique !


 

Gerda BEZIADE a une incroyable passion pour le vin, et possède une parfaite connaissance de Bordeaux acquise au sein de prestigieux négoces depuis 25 ans. Gerda rejoint Roland Coiffe & Associés afin de vous apporter avec « Inside La PLACE » davantage d’informations sur les propriétés que nous commercialisons.